Réparation d’une déchiqueteuse (ou pas…) #3Dprint

Bonjour à tous, ça faisait un bail ^_^

Il y a quelques temps (pendant l’été en fait), des collègues de travail ont flingué une déchiqueteuse de papier de bureau (en essayant de déchiqueter un magazine encore emballé dans son cellophane)

Résultat des courses : l’engrenage en nylon à été bouffé car le plastique avait bloqué les lames, du coup ça tournait plus (on peut voir l’engrenage secondaire ci-dessous qui n’existe quasiment plus)

L'engrenage cassé

Je me suis dis, pourquoi pas tenter la réparation…. J’ai sorti le pied à coulisse (old school) et j’ai pris les côtes (pas très bien prises d’ailleurs, mais ça c’est une autre histoire – il faut savoir que dans ces machines là, la graisse utilisée est à la fois très épaisse et TRÈS TRÈS collante… ce qui rend la manipulation de l’engrenage assez sportif)

L'engrenage en cours de conception

Une fois les côtes prises, j’ai tout reporté sur un logiciel de création 3D, en tâtonnant un peu pour l’engrenage hélicoïdal)

L'engrenage en cours d'impression

Impression sur ma Prusa, en ayant pris soin de régler le « skirt » (dans Slic3r) pour qu’il fasse autant de couches que l’objet. Cela m’a permis d’atténuer un peu les blob sur les périmètres de l’engrenage et de primer un peu le filament quand nécessaire, et de laisser le temps aux couches de refroidir un peu (j’ai pas encore de ventilateur dirigé sur les objets)

L'engrenage final

Voilà le résultat final, pas très propre mais c’est aussi à cause de la photo (et puis le PLA translucide ne rend décidément pas si bien que ça)

Les lames de la déchiqueteuse

Et voilà le résultat final, qui marche……. pas.

:(

En fait, ça fonctionne plus ou moins, dans le sens ou l’engrenage est correctement entrainé par le moteur, donc c’est déjà pas si mal.

Le soucis, c’est que :

  1. J’ai imprimé l’engrenage hélicoïdal dans la mauvaise orientation >_<
  2. Le moteur tourne quand même vachement vite, son engrenage est métallique et très aiguisé… J’ai peur que le PLA ne tienne pas le choc (chauffe dû à la friction + cisaillement)

Donc plutôt que de perdre du temps (et du filament) j’ai préféré ne pas continuer la réparation (mais on a gardé le truc de coté au cas ou ^_^)

Publié dans 3DPrinter, fab Tagués avec : ,

Le mini-biglophone présent au #festivalD de Nantes

Mini biglo "ordi"Bonjour à tous,

Le Mini-biglophone (leS mini-biglophones, en fait, car au final nous en avions 2 légèrement différents) ont fait sensation lors du Festival D (organisé par la PiNG) qui à eu lieu à Nantes les 31 mai et 1er juin dernier.

L’occasion, du coup, de voir la bête terminée, branchée et avec ses verres remplis (d’eau !)

Deux changements par rapport à la version prévue à l’origine :

  • La fixation des verres, qui tenait pas la route, à été modifiée de façon à faire traverser les écrous à travers la coque de l’écran. Du coup c’est « rock solid » et les verres ne risquent pas de se barrer (sauf si on les pète of course…). Seul inconvénient : c’est un peu plus long à assembler, mais c’est pas si grave.
  • La raspberry PI, qui devait rendre le tout autonome, n’est finalement pas utilisée… Scratch ne voulait pas sortir de son, ce qui est tout de même dommage vu l’objectif du truc :)

Sur la photo ci dessous, vous pouvez également voir la version « magnetoscope » du mini-biglo, dans lequel on peut ranger les verres une fois fini… Gros avantage :p

 

Mini biglo "Magneto" et mini biglo "Ordi"

 

Les améliorations prévues pour ces deux engins sont simples : en faire une sorte de Simon ! (mais sans la gestion d’erreur, du moins dans un premier temps), avec des mélodies prédéfinies et des loupiottes qui s’allumeront en rythme :)

 

On a dit QUE DE L’EAU ! Non mais…

trouvez l'intrus

Publié dans innocuous Tagués avec :

Construction d’un mini biglophone

Salut à tous,

Ce week end avec ma collègue, on s’est lancé dans la construction d’un mini biglophone dans le cadre du Festival D à Nantes, qui aura lieu fin mai/début juin cette année.

Avant de commencer…
Mini biglophone… Quoiçça ?

Un mini biglophone, c’est un biglophone miniature

Ok, mais encore… ?

Un biglophone, c’est ça :

Montage bizare

Un montage, a base de MakeyMakey, constitué d’un support métallique et de verres (en plastique) remplis de n’importe quel liquide (alcoolisé ou non ^_^) et relié à un ordi (un Mac en l’occurrence) et qui fait de la musique.
C’est beau, c’est fun, c’est lourd et ça prend de la place

Dans le cadre du Festival D, on a décidé de présenter un biglophone, mais qui devait être un peu adapté pour l’occasion :

  • Plus petit ! On va prendre l’avion et le trimballer pendant on sait pas combien de temps
  • Plus léger ! On va prendre l’avion et le trimballer pendant on sait pas combien de temps
  • Plus autonome ! On va prendre l’avion et le trimballer pendant on sait pas combien de temps

L’idée, donc, c’est de récupérer un vieux portable, le vider entièrement, faire un système pour fixer des verres dessus et intégrer, à l’intérieur, une raspberry pi et une makeymakey… Ainsi, on aura qu’a trimballer deux portables, et un petit sac de matériel.

Barbitude inside !

Barbitude inside ! (cc La grotte du barbu )

 

Mini biglophone

On commence par tout démonter

Mini biglophone

Vraiment tout… Il reste que la structure

Mini biglophone

La raspy et la makeymakey, test de placement

Mini biglophone

Vue plus globale

Mini biglophone

Avec le clavier remis en place et les verres aux emplacements voulus

Mini biglophone

Bricolage du support pour la raspy

Ça donne une idée du résultat final… :)

Publié dans divers Tagués avec :

Annonces

Annonces