Miroir « magique » – partie 1

Salut à tous !

Ca fait un moment que j’ai rien bricolé, mais bon voila, j’ai fini un projet de miroir dit « magique ».
Rien d’ésotérique là dedans, juste un miroir (en fait une vitre sans tain)  derrière laquelle se trouve un écran LCD qui affiche des infos.

Lorsque l’écran est éteint, on ne voit rien (a par notre tronche), mais lorsque l’écran est allumé on distingue assez clairement ce qui est affiché derrière le miroir. Ca fait son petit effet et ça permet d’avoir quelques infos affichées sous les yeux.

Le tout sera géré par une Raspberry Pi qui sera embarquée dans le cadre.

 

Récapitulatif du matériel nécessaire :

  • Un cadre photo (genre ce modèle) assez profond (au moins 2cm entre la vitre et la plaque arrière)
  • Un film sans tain autocollant de la bonne taille (ou en rouleau)
  • Une Raspberry Pi (peu importe la version – j’avais une 1 modèle B qui traînait)
  • Un bloc d’alimentation double (220 -> 12v / 5v 2,5A – genre celui là)
  • Un cable Micro USB pas trop long
  • Un cable HDMI pas trop long non plus (20 ou 25cm)
  • Si nécessaire, un dongle Wifi USB compatible avec une Raspi
  • De petites chutes de bois (section 2x2cm c’est pas mal)
  • De la peinture en bombe (ou pas)
  • Des outils basiques

Pour cette première partie, on va se concentrer sur la partie mécanique/électronique, la partie 2 sera axée sur la partie logicielle, qui est très fortement inspirée de ce projet là. Donc si vous pouvez pas attendre, n’hésitez à aller jeter un oeil là bas :p

Mais commençons par le commencement… la pièce maîtresse de ce bricolage, à savoir l’écran LCD.

Sauvagisation d’un vieux  PC portable

Mon assistante en train d'opérer une opération a core ouvert.

J’avais cette idée de bricolage depuis un moment déjà, jusqu’au jour ou j’ai enfin trouvé le temps de récupérer une dalle LCD d’un vieil ordinateur portable. J’ai pas de photo de la bête, avant. Par contre j’ai une photo de mon assistante de choc qui m’a aidé à tout désosser.

La dalle LCD récupérée « LP154W01 (A1) ». C’est important à noter car une dalle toute seule ne sert pas à grand chose. Il nous faut toute l’électronique afin de pouvoir la gérer.

Et pour ça, rien de mieux de baybay avec une recherche sur le N° de modèle.

Veillez à choir une carte avec tout les éléments nécessaires (genre la carte d’alimentation de l’éventuel tube CCFL – l’ancêtre de l’éclairage LED pour les écrans LCD)

Ah oui, et si vous prenez un modèle en chine, dites-vous bien qu’il faudra attendre quelques semaines avant qu’il arrive.

la dalle et son électroniqueIl vous faudra aussi une alimentation 12V/2A pour ce modèle précis (ça peut varier, vérifiez !)

Une fois toutes les cartes reçues, un branchement rapide pour voir si tout est OK et relâcher un peu le stress inhérents aux produits chinois…

Le miroir

Pour le miroir, j’avais deux possibilités :

  • Faire un cadre moi même, découper une vitre moi même.. Bref, tout faire moi même aux dimensions souhaitées.
  • Acheter un miroir tout fait

A l’origine, je voulais tout faire moi même, jusqu’à ce que je tombe sur un cadre photo parfaitement adapté chez Leroy Merlin du coin. Bonne profondeur (il en faut vu tout ce qui va y avoir dedans), simple, sobre… Au final très peu de modifications à prévoir. Et pour ce prix… Allez hop !

Les modifs du cadre photo

Pas grand chose, j’ai juste peint le panneau arrière et le cadre intercalaire en noir pour minimiser les reflets. J’ai aussi découpé et peint quelques petits morceaux de bois qui me serviront de support pour la dalle LCD plus tard.

imag2407 imag2408

Par précaution, j’ai aussi fixé à l’aide de 3 boulons ⌀ 4mm l’accroche murale situées à l’arrière. Sachant que le poids de l’ensemble serait assez conséquent.

Assemblage

Reste plus qu’a assembler le tout ! Ca à été la partie la plus longue, car au final l’espace disponible est faible et les cables nombreux… (l’alimentation de l’électronique, la nappe et la carte CCFL du LCD, le cable USB pour la Raspberry, le cable HDMI… ça fait du monde)

imag2409

Là, il n’y a encore rien…

imag2410

Là on voit mieux le bordel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oui, c'est flou

J’ai du bricoler une petite carte pour l’alimentation de tout ça, que je n’ai malheureusement pas pris en photo, mais qui consiste en une simple perfboard sur laquelle j’ai soudé un connecteur USB femelle et ou j’ai branché les 3 fils du bloc d’alimentation (attention, la couleur des fils ne correspondent pas forcément… usage du multimètre fortement recommandé)

Voici le résultat une fois que tout est rentré dans le cadre. A ce stade je n’ai pas encore placé le film sans tain sur la vitre, donc on voit clairement l’intérieur.

imag2411J’ai essayé de faire en sorte que les fils, cartes et surtout les LED présentes ici et là ne se voient pas, quitte à utiliser du scotch d’électricien noir (le scotch, pas l’électricien) pour les masquer.

Une fois le film sans tain posé (on distingue légèrement le boot linux sous le reflet) :

imag2413

Sans lumière, c’est plus flagrant :

imag2414

Et une fois posé sur un mur, c’est assez sympa (a part le gros fil noir qui pend) :

imag2418

Il reste encore a ranger la petite carte qui possède les boutons de contrôle de l’écran (on/off et les boutons pour le menu OSD) qui, pour l’instant, pendouille derrière le cadre (donc on les voit pas, mais c’est quand même pas joli)

C’est la fin de cette première partie !

Mais je mets quand même un aperçu du résultat final 🙂

img_20161101_163112

A bientôt pour la partie logicielle !

 

 

Publié dans divers, innocuous, Raspi

Table de l’infini, la suite (en)fin !

Yop !

Voici la suite du petit bricolage commencé il y a…. heu….. quelques jours et que j’ai terminé il y a… heu…. quelques jours aussi

A l’époque, il manquait les EL Wire qui étaient donc en cours de livraison.

Aussitôt reçus, j’ai commencé à les mettre en place mais… Ben en fait, peu importe  comment je les fixais, ça ne tenait pas.

En effet, je ne souhaite pas faire de modification permanente sur la table basse, j’ai donc tenté de trouver des moyens divers pour fixer les EL Wire (qui sont quand même pas mal rigides) :

  • les EL Wire directement sur scotch double face, fail
  • petits supports imprimés en 3D, fail
  • plus gros supports imprimés en 3D, semi-fail

Et après, c’était la rentré, et depuis j’ai plus trop touché au bricolage…

Je mets quand même la photo du rendu final, un des coins s’est barré et j’avais pas le courage de le remettre, mais sans ça, le résultat est pas trop mal, malgré que les EL Wire ne soient pas aussi lumineux que ce que j’aurai pensé

IMG_20151111_190018 IMG_20151111_190052

Publié dans fab, innocuous

Création d’une Table de l’Infini (1ere partie)

Bonjour à tous,

Ca fait un petit moment que j’avais envie de me faire un petit miroir de l’infini, c’est un bricolage  sans prétention et qui, s’il n’est pas trop bâclé, donne un effet visuel assez sympathique.

table basse

Voilà la bête

Et comme j’ai une table basse avec une vitre sur le dessus, je me suis dis pourquoi pas faire une table de l’Infini !

Avant de me lancer dedans, j’ai quand même vérifié si j’allais pas me retrouver bloquer en plein milieu, et non !

 

 

 

 

 

 

Le pied en "V" de la table m'a permis de faire un truc amovible

Le pied en « V » de la table m’a permis de faire un truc amovible

En plus, vu la structure même de la table, je peux envisager un bricolage amovible, que je pourrais enlever à loisir, et ça, j’aime !

 

 

 

Matériel nécessaire

Le matos nécessaire se limite à 3x rien :

  • Un plaque de MDF de 6mm (3mm aurai pu suffire, mais j’avais peur que ce soit trop léger… Et puis il n’y en avait pas au magasin du coin)
  • Un miroir (taille minimum 41 x 41cm – celle de la vitre), j’en ai trouvé un de 45 x 45cm, nu (sans cadre)
  • Une feuille (rouleau) de papier autocollant « miroir sans tain » (j’ai trouvé celui là 5x moins cher que sur leur site !)
  • Un spray avec de l’eau savonneuse
  • Un truc assez long, dur, lisse et au dessus de la ceinture pour faire du marouflage (j’ai pris un bouquin avec une couverture rigide)
  • Des LED (ou, comme moi, du fil electro-luminescent et tout ce qui va avec)
  • Des jouets (colle à bois, cutter, ductape, scie à bois, papier de verre, perceuse, marteau piqueur, tractopelle, étoile de la mort, etc…)
  • Éventuellement de la peinture de la même couleur que la table… J’ai prévu, mais j’ai pas fais 🙂
  • Si vous n’avez pas une table comme la mienne :
    • une plaque de verre ou de plexi de la même taille que le miroir
    • De quoi faire un cadre en bois si le miroir n’en a pas déjà un

1ère étape, le support

La plaque et ses deux tasseaux collés

La plaque et ses deux tasseaux collés

 

Première chose à faire, couper la plaque à la bonne dimension.

Évitez de faire comme moi et de la couper trop courte, sinon il faudra rajouter des petits tasseaux comme j’ai fais…. C’est moche, mais ça fait son boulot et ça ne se verra pas sur le résultat final

 

 

 

La plaque et ses deux tasseaux collés ET vissés, pas envie que ça se décolle :)

La plaque et ses deux tasseaux collés ET vissés, pas envie que ça se décolle 🙂

 

Le MDF est un plaisir a travailler, mais par contre ça dégage vachement de poussières ! N’hésitez pas a mettre des lunettes de protection histoire de pas vous en prendre dans les yeux.

 

 

 

Les deux coins qui maintiendront le miroir

Les deux coins qui maintiendront le miroir

 

Je ne compte pas fixer le miroir, du coup j’ai préparé deux petites cales qui viendront tenir le miroir sur deux coins opposés et qui seront fixés sur la plaque.

 

 

Réduction de l'épaisseur

Réduction de l’épaisseur

Étant donné que le MDF fait 6mm d’épaisseur et le miroir seulement 3, j’ai du poncer un peu les cales pour éviter qu’elles gênent le montage.

Et là, un petit masque de protection en plus des lunettes n’est pas du luxe…

 

 

 

 

2ème étape : le miroir sans tain

IMG_20150805_150218La pose du film sans tain n’est pas très compliquée, mais il faut être assez minutieux.

Tout d’abord, bien nettoyer la vitre (ou le plexi) avec un produit adapté (on évite l’acétone sur le plexi, hein)

Ensuite on découpe grossièrement une feuille de film sans tain (si, comme moi, vous avez un rouleau de 75cm x 2,50m, vous avez de la marge) et décollez un coin du film protecteur

Vaporisez l’eau savonneuse sur la partie autocollante tout en enlevant la protection

Lorsque la protection est entièrement enlevée, retournez le film et placez la partie autocollante savonnée sur la vitre, on vaporise un peu d’eau et on maroufle pour faire sortir les bulles d’air piégées dessous. Un livre pour enfant avec la couverture rigide ou une carte bancaire font parfaitement l’affaire, ou sinon vous pouvez acheter la raclette spéciale vendue 10€ ^_^

Une fois le film bien posé et les bulles bien enlevées, on éponge le tout et on passe à la suite

3ème étape : la pose presque finale

Du double face ou de la colle a bois peut aussi être utilisées pour faire un montage plus permanent

Du double face ou de la colle a bois peut aussi être utilisées pour faire un montage plus permanent

Ah oui, j’ai oublié de préciser qu’il me manque encore les EL-Wires qui sont en cours de livraison, c’est pour ça que ce bricolage sera en deux parties et que la pose est presque finale 🙂

Après avoir centré correctement le miroir, j’ai collé les deux cales sur des coins opposés, étant donné que le montage n’est pas censé être déplacé, ça ne risque rien, et au moins si un jour j’en ai marre je peux toujours réutiliser le miroir pour autre chose 🙂

Cela dis, il est tout a fait possible d’assurer le truc en collant le miroir sur la plaque ou en le fixant avec du double face, plus rapide et plus permanent

IMG_20150805_155448

Le résultat final, avec UNE Led dedans pour voir l’effet que ça donne

Et voila, il faut encore que je nettoie bien le film sans tain car mes gros doigts gras ont laissé des traces, mais je ferai ça (ainsi que le 2ème article) dès que j’aurai reçu le reste du matériel !

 

Publié dans divers, fab

Réparation d’un #Fairphone

Bonjour à tous !

Note : je n’ai aucune action chez Fairphone, ils ne me paient pas pour cet article, mais quand je suis content d’un produit, j’aime en parler :p

Depuis quelques mois, je suis l’heureux possesseur d’un Fairphone (premier lot, j’ai même le back-cover numéroté 😛 )

Au passage, très bon téléphone, pas (trop) cher et qui est toujours très réactif, la version 2 va sortir bientôt, et même si elle sera plus chère, c’est un matériel que je ne peux que vous conseiller si vous voulez changer de téléphone

Mais depuis quelques semaines, je suis le moins heureux possesseur d’un Fairphone dont la caméra arrière est cassée…
Ça a commencé par un léger flou permanent avec un autofocus qui semblait ne plus fonctionner. Étant donné que ce téléphone est fait pour être réparé, je l’ai tout d’abord démonté pour voir si c’était pas juste de la poussière mal placée.

A première vue, pas de soucis notable, le module caméra semblait en place… C’est lorsque j’ai voulu enlever ce que je pensais être un cheveux que tout s’est  compliqué. Ce n’était pas un cheveux, mais un fil très très fin, qui sortait du corps de la caméra.
Il n’avait rien à faire là, c’était donc la cause du dysfonctionnement, mais autant dire que je l’ai achevé à ce moment là, car le corps de la caméra s’est simplement séparé en deux au moment ou j’ai tiré.

Sans doute une chute fatale (oui, le Fairphone n’est pas babyproof)

Après avoir tout remonté, comme prévu, l’image était juste un amas de pixels flous… Donc, je suis allé sur le site du constructeur et…. J’ai commandé la caméra (ils vendent toutes les pièces détachées).

Oui, le genre de truc qu’on peut pas faire avec les autres constructeurs

Et quelques jours après, tadaaaaaaaaa !

caméra du fairphone

Photo de la caméra du Fairphone, par la nouvelle caméra du Fairphone

On peut distinguer sur la gauche, le capteur en lui même, a coté on voit l’objectif entouré d’une bobine et en dessous la partie supérieure du corps (qui possède 4 aimants)

Bien sûr, normalement, tout est d’un seul bloc 🙂

La carte MicroSD est là pour l’échelle

Le démontage, remplacement, remontage, re-démontage pour remettre une pièce oubliée, re-remontage du téléphone m’a pris un peu moins d’une heure, pendant laquelle je n’ai pas respiré.

Au moment du test…. Tout s’est bien passé \o/
Sauf que…. petit flip : tout fonctionnait bien, mais les photos ne s’enregistraient pas O_o

Ça a fini par se régler tout seul, sans doute une petite blague de Murphy.

Publié dans repair