Prusa i1.5 ready

Yello !

Après quelques mois de convalescence, la voilà à nouveau reparti pour un tour !

Les p’tits soucis rencontrés  : le firmware (Marlin) qui voulait plus s’uploader sur la Sanguino (tout d’abord la vitesse d’upload qui était trop importante, je l’ai déscendue à 38400 bps, et ensuite la signature de l’ATMega644 ne correspondait pas, ce qui empêchait l’upload)
En passant par avrdude directement et en utilisant le switch « -F[orce] » (au risque de juste tout foutre en l’air) ben c’est passé… No comprendo…

Edit : je pense avoir saisi d’où vient le soucis. J’utilise l’IDE Arduino 1.0.4, or le bootloader installé sur la sanguino est fait pour Arduino 0.24… J’ai vu qu’il y avait une mise à jour dispo, je  vais la flasher dès que je peux

Edit 03/06/2013 : bon ben impossible de flasher le bootloader, du coup je me passe de l’IDE d’arduino est j’upload le firmware directement en ISP avec une arduino ! Casse couille mais au moins ça marche !

Les test

La vitesse : assez énorme 😀
En déplacement (sans impression), elle arrive à atteindre les 250 mm/s sans soucis (grâce à l’accélération), mais je limiterai les déplacement avec impression à une vitesse bcp moins élevée (question de qualité)

La mise en chauffe : assez rapide ^^
Le budaschnozzle est assez impressionnant à ce niveau, bien loin du hot-end précédent
Le PCB chauffant idem, il monte jusqu’à 110°C en 3 – 4 minutes alors qu’avant, il en fallait bien 15 (et les 110° étaient difficilement atteints)

Par contre, j’ai toujours un petit défaut de flow au niveau du filament… Je pense que ça vient des engrenages en plastiques qui sont peut être tordus, ou les roulements qui ne sont pas bien alignés… Faut que j’investigue

Publié dans 3DPrinter Tagués avec :
Un commentaire sur “Prusa i1.5 ready
1 Pings/Trackback pour "Prusa i1.5 ready"
  1. […] truc que j’aimerai tester, c’est l’utiliser comme client/Serveur BotQueue pour ma Prusa i1.5 (et pourquoi pas pour d’autres imprimantes […]