Démontage d’un combi scannerante / impriscan

Kookoo

C’est pas la première fois que je déchire violemment les entrailles d’une imprimante/scanner, mais c’est la première fois que je pense à prendre une photo de ce que j’ai pu récupérer xD

Démontage d'une imprimanteMa victime : une brother DCP-110C que j’ai récupéré dans le local à poubelles de là ou j’habite (beuuuuaaahhhh…) mais qui heureusement avait été laissée à même le sol et n’était donc pas recouverte d’une couche de ketchup, huile ou autre contenu de couche usagée.

Voici le butin:

  • 3 barres en inox (dont 2 avec un engrenage ou deux sur les extrémités). D’ailleurs si quelqu’un sait comment enlever l’espèce de couche grise et rugueuse déposée dessus, qu’il me fasse signe
  • Un petit haut parleur (dont l’utilité dans une imprimante m’échappe)
  • Le petit moteur pas-à-pas de la partie scanner et dont je n’ai encore pas cherché les caractéristiques
  • 2 petites courroies (une dans la partie scanner, l’autre dans la partie imprimante)
  • Le capteur du scanner et sa lumière, donc je ne sais encore que faire
  • Les différentes cartes électroniques… Visiblement peu de récupération possible, sauf un tout petit afficheur LCD monochrome, certains connecteurs et les switch opto
  • Un PCB avec 4 switch opto (un par cartouche d’encre), sur la photo on ne voit que son connecteur blanc qui dépasse
  • Un ruban transparent avec plein de petits traits noirs dessus (c’est comme ça que la tête d’impression « sait » ou elle se trouve : elle compte les traits
  • La platine d’alimentation
  • 2 moteurs à courant continu
  • Plein d’engrenage en plastique
  • Plein plein de vis
  • De l’encre plein les mains 🙁

Ce que je n’ai pas récupéré, soit par manque de place soit pas flemme :

  • La vitre du scanner : j’en ai déjà plusieurs et surtout je savais pas ou la mettre
  • Tout les tubes où circulait l’encre : c’est sale et j’avais la flemme de les nettoyer
  • La tête d’impression : pleine d’encre et sans vraiment d’intérêt
  • Les cotons du récupérateur d’encre : aucun intérêt et c’est crade là aussi

D’ailleurs en parlant des cotons, et une fois n’est pas coutume, on se rend vraiment compte que les constructeurs nous prennent pour des cons.

En l’occurrence cette impriscan à sans doute été mise à la poubelle pour une raison simple : les cotons en question n’étaient pas hermétiquement isolé du fond de l’imprimante, ce qui fait que l’encre perdue s’est répandue un peu partout, j’ose pas imaginer l’état du bureau où cette bouze était posée

Le démontage de cette imprimante m’a également permis de constater une chose : les cartouches d’encre ne sont pas sur la tête d’impression mais dans un compartiment fixe. Je trouve ce système pas génial, car du coup il y a énormément de tubes pour distribuer l’encre, des systèmes de pompes qui semblent un peu cheap, etc… Une chose est sûre : je n’achèterai sans doute pas d’imprimante utilisant ce genre de système

Bref ! Tout ce butin servira sans doute à quelque chose (ou pas)

 

 

Publié dans innocuous Tagués avec :