Réparation d’une déchiqueteuse (ou pas…) #3Dprint

Bonjour à tous, ça faisait un bail ^_^

Il y a quelques temps (pendant l’été en fait), des collègues de travail ont flingué une déchiqueteuse de papier de bureau (en essayant de déchiqueter un magazine encore emballé dans son cellophane)

Résultat des courses : l’engrenage en nylon à été bouffé car le plastique avait bloqué les lames, du coup ça tournait plus (on peut voir l’engrenage secondaire ci-dessous qui n’existe quasiment plus)

L'engrenage cassé

Je me suis dis, pourquoi pas tenter la réparation…. J’ai sorti le pied à coulisse (old school) et j’ai pris les côtes (pas très bien prises d’ailleurs, mais ça c’est une autre histoire – il faut savoir que dans ces machines là, la graisse utilisée est à la fois très épaisse et TRÈS TRÈS collante… ce qui rend la manipulation de l’engrenage assez sportif)

L'engrenage en cours de conception

Une fois les côtes prises, j’ai tout reporté sur un logiciel de création 3D, en tâtonnant un peu pour l’engrenage hélicoïdal)

L'engrenage en cours d'impression

Impression sur ma Prusa, en ayant pris soin de régler le « skirt » (dans Slic3r) pour qu’il fasse autant de couches que l’objet. Cela m’a permis d’atténuer un peu les blob sur les périmètres de l’engrenage et de primer un peu le filament quand nécessaire, et de laisser le temps aux couches de refroidir un peu (j’ai pas encore de ventilateur dirigé sur les objets)

L'engrenage final

Voilà le résultat final, pas très propre mais c’est aussi à cause de la photo (et puis le PLA translucide ne rend décidément pas si bien que ça)

Les lames de la déchiqueteuse

Et voilà le résultat final, qui marche……. pas.

🙁

En fait, ça fonctionne plus ou moins, dans le sens ou l’engrenage est correctement entrainé par le moteur, donc c’est déjà pas si mal.

Le soucis, c’est que :

  1. J’ai imprimé l’engrenage hélicoïdal dans la mauvaise orientation >_<
  2. Le moteur tourne quand même vachement vite, son engrenage est métallique et très aiguisé… J’ai peur que le PLA ne tienne pas le choc (chauffe dû à la friction + cisaillement)

Donc plutôt que de perdre du temps (et du filament) j’ai préféré ne pas continuer la réparation (mais on a gardé le truc de coté au cas ou ^_^)

Publié dans 3DPrinter, fab Tagués avec : ,